Yorktown 19 octobre 1781

Les insurgés américains réquisitionnent de l'aide, ils envoient Benjamin Franklin, scientifique réputé (inventeur du paratonnerre), à la Cour de France. Louis XVI hésite encore, seul des volontaires comme La Fayette s'engagent auprès des insurgés, la France fournit néanmoins des armes et des équipements. Mais en juillet 1780, le corps expéditionnaire royal est envoyé sous les ordres de Rochambeau. La marine de l'amiral De Grasse se dirige elle aussi vers les côtes américaines. Rochambeau conseille très vite à Washington de faire le siège de Yorktown où les hommes du général anglais Cornwallis se tiennent. Des forces américaines sont conservées dans les forts de New York City afin de duper les Anglais sur les positions réelles. L'amiral De Grasse, quant à lui, a réussi à battre l'escadre anglaise et se tient près de la baie de Yorktown pour éviter aux anglais de s'échapper. Les troupes françaises de Rochambeau attaquent sur la gauche, tandis que La Fayette et Washington sont à droite. Les options de Cornwallis s'épuisent, il tente d'envoyer des nègres atteints de la variole pour contaminer les troupes ennemies. Il signe finalement la reddition le 19 octobre. Par la suite, le traité de Paris reconnaîtra l'indépendance des États-Unis.

Reddition de Cornwallis face à Washington

Surrender of Cornwallis to Washington at Yorktown - by Edward Percy Moran

Surrender of Cornwallis to Washington at Yorktown - by Edward Percy Moran