François Ier(1494 - 1547)

François Ier Fils de Charles d’Angoulême et de Louise de Savoie, François Ier succède en 1515 à son cousin Louis XII, dont il a épousé la fille Claude. Avec la victoire de Marignan, François Ier reconquiert le Milanais. La puissance de Charles Quint et la menace de l’encerclement du royaume par les possessions de son rival le poussent à engager les hostilités contre l’empereur après avoir vainement cherché l’appui d’Henri VIII d’Angleterre. Devenu veuf, il se remarie avec Éléonore de Habsbourg, la sœur de Charles Quint. François Ier est assurément l'un des bâtisseurs de l’État moderne en France. Il réorganise les finances de l’État et réforme la justice par l’ordonnance de Villers-Cotterêts (1539), qui impose notamment la rédaction en français des actes judiciaires. Par le concordat de Bologne (1516), il s’assure de la nomination des archevêques, des évêques et des abbés du royaume. Le Roi favorise par ailleurs l’art de la Renaissance, qui s’épanouit dans la construction et la décoration des demeures royales (Blois, Chambord, Fontainebleau), où François Ier attire et fait travailler des artistes italiens (Léonard de Vinci, le Rosso, le Primatice). Il encourage les traductions des humanistes et fonde le futur Collège de France. À sa mort en 1547, son fils Henri II lui succède.

Louis XII < Roi de France (1515 - 1547) > Henri II

Voir l'article dédié au personnage