Philippe II le Hardi(1342 - 1404)

Philippe II le Hardi Philippe est le quatrième fils du roi de France Jean le Bon. Il gagne son surnom au côté de son père à la bataille de Poitiers en 1356. Il reçoit le duché de Bourgogne en 1363 et gagne celui de Flandre lorsque son beau-père meurt sans héritier mâle. Il inaugure ainsi une politique matrimoniale qui constituera en quelques décennies l'État bourguignon. Il fait aussi entrer par ces mariages la nouvelle dynastie de Bourgogne dans le réseau d'alliance de la maison de Bavière. Après les insurrections flamandes de 1382, il conclut la paix de Tournai (1385) qui rétablit la paix en Flandre. Très actif à la cour de France, il prend une part importante au gouvernement des oncles de Charles VI. Le retour des Marmousets l'écarte un temps du pouvoir en 1388, mais la maladie du roi l'y ramène en 1392. Il entre alors en rivalité avec le frère du roi, Louis, duc d'Orléans. A sa mort, son fils Jean sans Peur lui succède.